Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

En Belgique, aucun secteur n’échappe à la corruption

Imprimer

Le 5 juin dernier, treize personnes ont été interpellées pour des soupçons de « corruption de joueurs de tennis professionnels ». Un nouveau symbole de la corruption galopante à laquelle notre pays est en proie.

Trucage, corruption, blanchiment d’argent

Blanchiment d’argent, trucage de matchs, corruption et participation aux activités d’une organisation criminelle. Voici les soupçons qui pèsent sur les 13 personnes interpellées début juin, dans le cadre d’un dossier de criminalité organisée du parquet fédéral.

D’après les autorités, « une organisation criminelle belgoarménienne aurait activement corrompu des joueurs de tennis professionnels de 2014 à aujourd'hui afin de truquer le résultat préalablement convenu de matchs dans le but de parier sur ces matchs truqués en connaissant le résultat, augmentant ainsi frauduleusement les gains des paris ».

L’organisation criminelle en question serait des mieux organisées : chacun des membres effectue une tâche bien spécifique et les suspects répondent presque tous au même profil. « Conformément à des instructions claires, ils utiliseraient l'argent mis à leur disposition dans des bureaux de pari afin de miser sur des matchs de divisions inférieures à l'étranger pour lesquels les gains ne sont pas très élevés », affirme RTBF. Et bien évidemment, l’organisation s’attaque à des tournois durant lesquels les matchs ne sont pas enregistrés, si bien que les joueurs seraient plus facilement corruptibles.

En Belgique, les affaires de corruption sont devenues régulières. À tel point qu’en 6 ans, la corruption a doublé dans notre pays. Une réalité affligeante qui ne semble pas près d’évoluer. En témoigne le scandale du « F16 Gate » qui frappe actuellement notre pays.

Les commentaires sont fermés.